Le savoir informel en entreprise, ça vous dit quelque chose ?

Dans un contexte d’évolution permanente des métiers, nous passons notre vie professionnelle à découvrir de nouvelles choses, apprendre de nouveaux concepts, maîtriser de nouveaux outils. La plupart des entreprises mettent en place des actions pour permettre à leurs employés de progresser tout au long de leur carrière.

Nos compétences ont besoin d’être renouvelées en permanence et pour suivre la cadence, chacun doit être entrepreneur de son talent. Les nouvelles recrues apportent leurs connaissances, les salariés expérimentés ont acquis des compétences à travers les années et les jeunes talents maîtrisent déjà les outils de demain. On parle alors de savoir informel : c’est la somme des connaissances que chacun acquiert par ses propres moyens et à travers diverses expériences. Tout ne peut pas s’apprendre par la théorie : il faut être curieux, attentif et pratiquer au quotidien.

Faut-il étendre le savoir informel en interne ? Que peut-il apporter ? Et surtout comment permettre aux salariés de le partager ?

L’expérience avant tout

La mise à jour de nos connaissances est essentielle pour chacun d’entre nous. De nombreux modèles existent pour décrire les modes d’apprentissage en entreprise, le plus connu étant le modèle 70/20/10, apparu en 1996. Concrètement, il découpe en trois domaines distincts notre façon de progresser :

  • 70 % à travers nos expériences de tous les jours
  • 20 % à travers nos interactions sociales
  • 10 % grâce au modèle d’apprentissage traditionnel

Nous pouvons aussi détailler ce modèle en deux parties, avec d’un côté le savoir formel et de l’autre le savoir informel.

Cette étude démontre que ce n’est pas le fait de suivre une formation qui nous fait progresser mais bien le fait de se confronter tous les jours aux expériences et à la pratique ! Et pourtant, l’entreprise continue de privilégier le modèle traditionnel pour faire évoluer ses salariés.

Miser sur la collaboration

A l’ère de l’innovation permanente, l’évolution des métiers et de la transformation digitale, il est impératif de transmettre efficacement des savoirs. On sait que l’apprentissage formel peine à remplir sa mission puisqu’il représente seulement 10% des savoirs que nous acquérons. Pourquoi ? Les sessions classiques en présentiel sont très « top-down » et n’offrent pas aux salariés la possibilité de devenir autonomes et agiles dans leur montée en compétence. Au contraire, ces derniers souhaitent accéder à l’information quand et où ils veulent. C’est pourquoi, la transmission des savoirs doit être intégrée au quotidien opérationnel des employés.

De fait, dans la réalité, 20% de nos nouvelles aptitudes proviendraient de notre entourage et surtout 70% de nos pratiques et expériences. C’est-à-dire qu’au quotidien, les salariés partagent entre eux un grand nombre de connaissances, de conseils et de pratiques. Alors pourquoi ne pas capitaliser sur cette forme d’intelligence collective entre salariés ?

Capter le savoir informel en entreprise permet de développer une forme de partage entre salariés, d’aller plus loin dans la collaboration entre les équipes. Tout se partage : un geste technique, le développement d’un processus ou encore la maîtrise d’un nouvel outil. Autant de sujets ou de thématiques qui ne donnerait pas nécessairement lieu à une formation plus classique. Et qui n’ont pas besoin d’être formalisé par un Powerpoint.

Vidéo et partage de connaissances

Capter ce savoir informel sous forme de séquences vidéo, où les salariés se mettent en scène pour partager leurs connaissances, présente plusieurs avantages :

  • les vidéos perdurent dans le temps
  • les connaissances restent même si le salarié n’est plus dans l’entreprise
  • le format permet une diffusion (à la demande) et un usage plus adapté à nos habitudes (mobile)
  • les vidéos peuvent être traduites en plusieurs langues et enrichies par d’autres formats

A titre d’exemple, les entreprises multinationales dont un grand nombre de salariés entrent et sortent de l’effectif chaque année connaissent bien ce problème de gestion des compétences en interne. Comment intégrer et former les nouveaux salariés ? Comment augmenter la productivité de l’entreprise ? Comment partager les connaissances en interne ? La vidéo s’impose comme la solution à ces questions car elle répond à de nombreux cas d’usage.

Dans un contexte où les métiers évoluent en permanence, le format vidéo permet aux salariés de partager facilement leurs connaissances et à chacun de monter en compétences à son rythme.

Cultivez les savoirs informels avec SpeachMe en toute simplicité

La plupart des entreprises vont concevoir leurs vidéos de façon artisanale. Elles vont utiliser différents outils d’édition et solliciter plusieurs expertises en interne. Un travail qui peut s’avérer long et fastidieux. Pas vraiment en accord avec la volonté de devenir agile et de cultiver l’intelligence collective…

SpeachMe s’utilise en toute simplicité. Tout d’abord la plateforme se veut complète : de l’édition au partage. Les Speachs peuvent être créés n’importe où grâce à l’application mobile. La diffusion de ces contenus est paramétrable. Enfin le contenu peut être enrichi grâce aux différents formats (texte, image, annotations, etc).